Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Démographie

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 26 Juin 2024 : Réunion publique « Le zéro artificialisation nette est-il en bonne voie ? »


Derniers articles


Support de l’exposé de la réunion publique du 27 juin


Projections-débats autour du film « Alliances terrestres »


Un nucléaire assoiffé et des EPR(s) hydrophiles...


Alerte : espèce protégée menacée sur la friche municipale de Bordeblanche à Toulouse


Prairie des Filtres juin 2024


Hommage à Claude Thirriot



Les 7, 8 et 9 Juin 2024 : A69, ROUE LIBRE




À l’appel de La Voie est Libre, Les Soulèvements de la Terre, XR Toulouse, ZAD A69.

Voilà deux ans que la lutte contre l’autoroute A69 ne cesse de s’intensifier, après des années de résistance locale. Elle s’exprime aujourd’hui de multiples manières : à travers la ténacité des recours juridiques, les soutiens nationaux et internationaux, les désarmements d’engins de chantier, les grèves de la faim et de la soif, des débats à l’Assemblée, des enquêtes sur la corruption des bitumeurs, par la construction d’un projet d’aménagement alternatif Une Autre Voie, et par la multiplication des zones d’occupation sur le tracé que ni le Ministère de l’Intérieur ni ses sbires ne parviennent à endiguer !

À plusieurs reprises déjà, nous nous sommes rassemblé.es pour agir ensemble : en avril dernier, nous étions des milliers à bloquer la route contre un projet qui fonce droit dans le mur ; en octobre, nous étions plus nombreu.ses encore, déterminé.es à ne pas laisser les décideurs mépriser la colère populaire.

Les 7, 8 et 9 juin prochain, convergeons en masse vers l’Acte 3.

Les décideurs, enfermés dans un jusqu’au-boutisme autoritaire, s’entêtent dans un projet désormais dépourvu de toute légitimité. Les critiques s’élèvent de tous les bords de l’échiquier politique. Riverain.es ou représentants de l’ONU, scientifiques du GIEC ou agriculteur.ices, secteur de la santé publique et ingénieu.res, toustes dénoncent l’absurdité de ce projet qui n’est plus soutenu que par la violence d’Etat. Si l’autoroute avance, c’est à coups de dépenses sécuritaires délirantes.
Mais l’appareil répressif n’a pas suffit à entamer le courage des opposant.es. Ecureil.les, occupant.es et voisin.es ont réussi à défendre plusieurs zones boisées, renforçant l’ancrage de la lutte sur le tracé. Des centaines de personnes ont convergé vers les occupations, et appellent toujours à les rejoindre sur place !
L’État tente vainement d’enterrer la contestation, mais le Sud-Tarn résiste ! Face à l’A69, nous continuerons de lutter contre la métropolisation, pour faire front commun contre les projets routiers et autoroutiers, jusqu’à obtenir un moratoire. Enfin nous voulons porter des imaginaires de mobilités et d’habitations des territoires désirables.
Contre l’autoroute et toute sa chaîne de production, des gravières en Ariège aux centrales à bitume en Haute-Garonne et Tarn, convergeons massivement dans le Sud-Ouest, pour une mobilisation populaire de grande ampleur. Bloquons les chantiers de l’A69 et reprenons les terres accaparées par Atosca/NGE.

Retrouvons-nous pour un prologue le 1er juin en Ariège contre les gravières, d’où un convoi partira pour rejoindre l’Acte 3 contre l’A69 les 7, 8 et 9 juin 2024 !

Continuons d’élargir la brèche ouverte contre l’A69 et son monde ! L’autoroute ne passera pas ! NO MACADAM !

Retrouvez toutes les infos sur le site de La Voie est Libre


Publié le samedi 25 mai 2024.