Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 28 Novembre 2018 : PPE, où va la France ?


Derniers articles


Barrages-réservoirs : l’escroquerie de l’institution Adour


L’eau pour la vie, pas pour les profits !


Autoroute Castres Verfeil : un cadeau aux lobbies et une arnaque pour le public !


La mobilité du futur, c’est le train de nuit !


TOUR OCCITANIE


Samedi 8 Décembre 2018 : Journée Mondiale du Climat



LA VILLE DE TOULOUSE PARTIE CIVILE CONTRE AZF




COMMUNIQUE DE PRESSE
Toulouse le 14 janvier 2009

LA VILLE DE TOULOUSE PARTIE CIVILE CONTRE AZF

Nous venons d’apprendre que la Mairie de Toulouse se constitue partie civile pour le procès AZF. Pierre Cohen, Député Maire de Toulouse l’a officialisé en conférence de presse aujourd’hui…

Les Amis de la Terre de Midi Pyrénées approuvent cette décision.

Il était incompréhensible que la ville de Toulouse, qui avait payé un si lourd tribu en vies humaines et en destructions matérielles lors de la catastrophe du 21 septembre 2001, n’ait pas encore demandé réparation aux industriels : leurs négligences avérées et le développement inconsidéré d’activité aussi dangereuses dans une telle zone urbanisée ne pouvaient, à plus ou moins long terme, que conduire à de tels faits désastreux.

Malgré les dénégations des différents responsables qui estimaient que l’accident d’AZF était improbable et inimaginable, les Amis de la TERRE avaient dénoncé depuis plus de vingt ans la véritable bombe chimique qui se mettait en place et menaçait l’ensemble de l’agglomération toulousaine.

Il est temps que l’usine AZF et tous leurs responsables rendent compte devant la justice des conséquences de leurs activités industrielles.

Alain Ciekanski
Président des Amis de la Terre de Midi Pyrénées


Publié le mercredi 14 janvier 2009.