Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 22 Novembre 2017 : Conférence-débat sur le GPIII aux portes de Toulouse


Derniers articles


Samedi 9 Décembre 2017 : EAU BIEN COMMUN - Régie Publique ou Gestion Privée ?


Vendredi 1 Décembre 2017 : Projection-débat autour du film “Into Eternity”


17e Forum Régional de l’Economie Sociale et Solidaire en Occitanie


Du 9 au 11 Novembre 2017 : Théâtre d’investigation, la trilogie “L’A-démocratie” de Nicolas Lambert


Contribution à l’enquête Publique sur le projet mobilités 2025- 2030 du SMTC


Mercredi 22 Novembre 2017 : Conférence-débat sur le GPIII aux portes de Toulouse



PROCES AZF




COMMUNIQUE DE PRESSE Toulouse le 20 novembre 2009

PROCES AZF : Une plaie qui ne se refermera donc jamais …

Les Amis de la Terre de Midi Pyrénées sont profondément révoltés par le jugement qui vient d’être rendu à l’issue du procès d’AZF.

Ils ont avec insistance et depuis longtemps dénoncé l’absurdité de ce complexe industriel dangereux et polluant en milieu urbain.
Ils ont avec pugnacité siégé dans les instances pour faire arrêter ce scandale …
Ils ont avec bien d’autres, acquis par l’antériorité de leur lutte, le droit de réclamer qu’on les respecte pour l’analyse qu’ils ont faite d’une situation qui s’est avérée aussi catastrophique qu’ils le disaient.
Ils ont, au lendemain du sinistre, fait condamné Grande Paroisse pour sa responsabilité dans le déversement d’ammoniaque polluant la Garonne.

Ils ont observé dans ce procès une réserve décente, par respect pour les familles qui y revivaient de manière dramatique des souvenirs bouleversants.

Aujourd’hui, le tribunal relaxe ces dirigeants d’entreprises et les déclare irresponsables devant les victimes, alors même que le tribunal a égrainé pendant près de 2 heures, la litanie des fautes et manquements.
Ces dirigeants n’ont-ils des comptes à rendre qu’aux actionnaires de leurs sociétés ? Ne sont-ils pas redevables devant la société toute entière du désastre, des drames, de la douleur de tant de victimes.

Comment, avec ce sentiment d’injustice, toutes ces familles qui ont perdu un proche vont-elles pouvoir faire leur deuil ?
Comment tout ceux qui sont touchés dans leur corps et dans leur esprit vont-ils pouvoir « tourner la page » avec un minimum de sérénité ?
Comment croire encore aux bonnes résolutions que les instances politiques nous proposent pour la protection de la planète, à la veille du sommet de Copenhague ?

Cette partie de dupes est-elle arbitrée par des juges partisans et aveugles ?

Ne se serait-il donc rien passé à Toulouse le 21 septembre 2009 ??

Pour Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées
Rose Frayssinet, Dominique Gilbon, co-présidents
Toulouse le 20 novembre


Publié le lundi 30 novembre 2009.