Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 22 Novembre 2017 : Conférence-débat sur le GPIII aux portes de Toulouse


Derniers articles


Vendredi 1 Décembre 2017 : Projection-débat autour du film “Into Eternity”


17e Forum Régional de l’Economie Sociale et Solidaire en Occitanie


Du 9 au 11 Novembre 2017 : Théâtre d’investigation, la trilogie “L’A-démocratie” de Nicolas Lambert


Contribution à l’enquête Publique sur le projet mobilités 2025- 2030 du SMTC


Mercredi 22 Novembre 2017 : Conférence-débat sur le GPIII aux portes de Toulouse


Mardi 17 Octobre 2017 : L’eau, quels enjeux sur Toulouse et la Métropole ?



Mardi 26 Février 2013 : Débat sur le projet "ZAC des portes du Tarn"




Présentation et débat sur un autre grand projet inutile : ZAC des « portes du Tarn »

Présentation par François Autelitano, président du « Collectif du Rieudas »

http://collectifdurieudas.blogspot.fr/

Cette grande opération d’aménagement voulue par les présidents du conseil général du Tarn et de la communauté de communes Tarn-Agout devrait accueillir « des activités embranchées fer, des entreprises nécessitant du foncier de grande taille et des services adaptés, ainsi que des activités tertiaires et des services commerciaux répondant aux besoins des futurs salariés et de la population locale. »

Bref, 198 hectares de nuisance visuelle, sonore et écologique supplémentaires pour une zone déjà bien pourvue en zones d’activités (Cadaux, Cauquillous …) et zones commerciales diverses (Gramont, Rouffiac, Piquerouge à Gaillac …). Est-il encore nécessaire de sacrifier autant d’hectares de bonnes terres agricoles pour un projet à l’utilité contestée, au financement incertain et aux emplois, pour l’instant, bien « hypothétiques » ?

L’association « Le Collectif du Rieudas » est indépendante et a pour buts :

- de protéger les espaces naturels et les paysages de Saint-Sulpice,

- de s’opposer à un développement irréfléchi de l’urbanisation sur la commune de Saint-Sulpice ou à tout autre projet de nature à déstructurer et altérer l’espace ou à porter atteinte au bien-être des Saint-sulpiciens,

- de sensibiliser l’opinion publique de Saint-Sulpice aux problèmes d’environnement et de santé,

- de défendre l’identité culturelle des paysages ainsi que leurs intérêts économiques et sociaux,

- de lutter contre toutes les atteintes qui pourraient être portées à cet environnement et notamment, chaque fois qu’elles toucheront au caractère naturel des espaces et des paysages, ainsi qu’aux équilibres biologiques auxquels participent les espèces animales et végétales.

A 20h15 ,voir la localisation


Publié le dimanche 3 février 2013.