Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 28 Novembre 2018 : PPE, où va la France ?


Derniers articles


Barrages-réservoirs : l’escroquerie de l’institution Adour


L’eau pour la vie, pas pour les profits !


Autoroute Castres Verfeil : un cadeau aux lobbies et une arnaque pour le public !


La mobilité du futur, c’est le train de nuit !


TOUR OCCITANIE


Samedi 8 Décembre 2018 : Journée Mondiale du Climat



Dimanche 10 Novembre 2013 : Rassemblement pour la sauvegarde de la zone humide du TESTET dans le Tarn




RDV au croisement de la D 132 / GR de Pays au pied de la forêt de Sivens

Pour obtenir un moratoire du barrage de Sivens dans l’attente d’études
indépendantes, un rassemblement est prévu sur le site du projet.

- Découvertes de la zone humide (botanique, insectes,
oiseaux…) avec des scientifiques à 10h30 et à 15h

- Animations pour les enfants de 14h à 17h (herbier, chasse
au trésor, découverte de la zone humide…).

Toutes ces activités seront gratuites.

Il faut montrer notre détermination à sauver la zone humide du Testet
et à obtenir des études indépendantes notamment sur les besoins en eau
sur le bassin du Tescou.

Venez nombreux !

20/10/2013 - Tous les arrêtés sont signés !

La Préfète du Tarn a signé les 3 arrêtés permettant de lancer les
travaux du barrage !

- Malgré les avis défavorables des scientifiques (CRSPN) et des experts (CNPN),

- Malgré la demande de la commission d’enquêtes publiques que la
déclaration d’utilité publique et l’autorisation de travaux soient
subordonnées à l’avis favorable du CNPN,

- Malgré la démonstration que l’étude menée par la CACG en 2009 n’est
pas fiable puisqu’elle n’a pas actualisé les besoins en eau sur le
bassin et parce qu’elle conclue à une augmentation du déficit alors
que ses propres tableaux indiquent le contraire, qu’elle est ainsi
trompeuse pour les élus,

- Malgré le coût démesuré du projet pour les dépenses publiques
(investissement correspondant à 200 000 € par irrigant, coût de
fonctionnement de 600 000 € sur 20 ans dont 95 % serait à la charge du
contribuable…),

Malgré tout celà, le gouvernement et le Conseil Général ont décidé
d’autoriser le projet de barrage de Sivens. Les premiers arrêtés ont
été signés les 2 (Utilité publique) et 3 octobre (Intérêt général et
autorisation de travaux). L’arrêté accordant la dérogation à la loi
sur les espèces protégées a été publié le 17 octobre.

Nous sommes choqués par ce passage en force et bien déterminés à
attaquer ces arrêtés devant le Tribunal administratif afin de les
suspendre et suspendre ainsi les travaux qui conduiraient à la
destruction irréversible de la zone humide du Testet. Aidez-nous pour
cette procédure juridique !

Toutes les infos sur le site du collectif


Publié le vendredi 1er novembre 2013.