Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mardi 18 Janvier 2022 : Débat sur l’enquête publique environnementale de la 3 ligne de métro TAE


Derniers articles


Mardi 18 Janvier 2022 : Débat sur l’enquête publique environnementale de la 3 ligne de métro TAE


Mercredi 12 Janvier 2022 : La 3ème prison à Muret, c’est NON !


Projets routiers du Sud Ouest Toulousain


Non au projet de photovoltaïque industriel d’AKUO sur le Causse-Comtal !


Samedi 6 Novembre 2021 : Marche mondiale du climat COP26 à Toulouse


Terra 2 : Lanceurs d’alerte contre silence complice des élus-décideurs



Samedi 16 novembre 2013 : Débat du GREP-Comminges "Éclipse nucléaire au pays du soleil levant"




L’accident de Fukushima n°1 et son traitement, à court et moyen terme, est à la fois banal et inédit. Il tient certes de l’accident industriel classique, comme le Japon en a connu tout au long du XXème siècle. Mais "Fukushima" révèle aussi les faiblesses structurelles de la démocratie japonaise et de son appareil d’Etat dans la gestion d’une crise de cette nature et de cette ampleur. Et l’on peut en tirer des leçons pour toutes les grandes démocraties.
avec Rémi SCOCCIMARO, géographe, directeur de la section “Japonais” à l’Université Toulouse2-Le Mirail.

Salle de conférences du Parc des expositions
18h00


Publié le vendredi 1er novembre 2013.