Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 22 Novembre 2017 : Conférence-débat sur le GPIII aux portes de Toulouse


Derniers articles


Samedi 9 Décembre 2017 : EAU BIEN COMMUN - Régie Publique ou Gestion Privée ?


Vendredi 1 Décembre 2017 : Projection-débat autour du film “Into Eternity”


17e Forum Régional de l’Economie Sociale et Solidaire en Occitanie


Du 9 au 11 Novembre 2017 : Théâtre d’investigation, la trilogie “L’A-démocratie” de Nicolas Lambert


Contribution à l’enquête Publique sur le projet mobilités 2025- 2030 du SMTC


Mercredi 22 Novembre 2017 : Conférence-débat sur le GPIII aux portes de Toulouse



Samedi 15 Novembre 2014 : Action à Toulouse "Stop au rafistolage des centrales nucléaires"




EXIGEONS L’ARRÊT IMMÉDIAT DES RÉACTEURS DE PLUS DE 30 ANS !

En France, une vingtaine de réacteurs a déjà dépassé 30 ans de fonctionnement, durée approximative pour laquelle ils ont été conçus. Et pourtant, EDF souhaite rafistoler les réacteurs pour pouvoir les prolonger à 40, 50 voire 60 ans. Un projet qui pourrait coûter la modique somme de 250 milliards d’euros et qui décuplerait le risque nucléaire, car le vieillissement des installations est un phénomène inéluctable et contre lequel on ne peut agir qu’à la marge.

Ensemble, refusons le rafistolage des vieilles centrales et exigeons l’arrêt immédiat des réacteurs de plus de 30 ans !

Dans le cadre de la campagne du Réseau “Sortir du Nucléaire” NUCLEAIRE / STOP AU RAFISTOLAGE et de la journée nationale : Action “Occupe ton Rond Point”

Le CANT (Collectif Anti-Nucléaire Toulousaine) avec les AMIS DE LA TERRE MIDI-PYRENEES ont occupé le samedi 15 Novembre le Rond Point du Fer à Cheval / Rond Point de Catalogne de 14 h 30 À 16 H 30 pour une distribution de tracts avec banderoles et combinaisons blanches...

Une citation (anonyme) d’un cadre dirigeant d’EDF :

“ La question n’est plus de savoir s’il y aura un accident nucléaire grave en France, mais quand et où.”




Agrandir la carte


Publié le lundi 10 novembre 2014.