Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 23 Mai 2018 : Soirée d’information et débat "La tour des mensonges"


Derniers articles


Notre contribution à l’enquête publique sur le PLUi-H de Toulouse Métropole


Mercredi 23 Mai 2018 : Soirée d’information et débat "La tour des mensonges"


Samedi 19 Mai 2018 : On fait la fête à Monsanto & Co


Pétition : La France doit signer le Traité d’interdiction des armes nucléaires


Vendredi 6 Avril 2018 : Projection-débat "Fukushima : Les voix silencieuses"


Samedi 24 Mars 2018 : Etats généraux de l’eau et de l’assainissement



Samedi 3 Février 2018 : Publicité numérique - Appel à mobilisation




Dans le cadre de l’appel national à mobilisation contre les écrans numériques publicitaires, le groupe RAP-Toulouse organise une action dans la gare SNCF Toulouse-Matabiau.
L’association Résistance à l’Agression Publicitaire lance un appel à mobilisation le 3 février prochain afin de mettre en avant le ras-le-bol des citoyens face à l’envahissement de notre quotidiens par les écrans publicitaires !

Si on demande leur avis aux citoyens, ils rejettent l’installation de ces dispositifs, pourtant, cet avis est bien souvent ignoré, et c’est l’intérêt des publicitaires qui prime.

Dans le même temps une pétition sera lancée afin que chacun puisse exprimer son mécontentement. Ces écrans, déjà bien présents dans les gares et galeries de métro, sont en phase d’installation dans les centres-villes, c’est donc le moment où jamais de faire bloc.

Action à Toulouse
À Toulouse nous organisons une action de barbouillage au blanc de Meudon (un produit naturel et non dégradant, notamment utilisé sur les vitrines de locaux commerciaux lorsque ceux-ci sont vide ou en travaux) : recouvrir les écrans pour alerter les voyageurs.
Nous avons besoin de votre aide, à la fois pour faire masse (afin de calmer les éventuelles ardeurs des agents de sécurité de la SNCF) mais également pour proposer aux passants de signer la pétition. Et vu le trafic, le samedi après-midi, il vaut mieux être trop que pas assez.
Il s’agit d’une action non-violente, il n’est pas question de dégradations ou d’agressivité verbale (comme physique, bien entendu) avec des personnes qui ne partageraient pas votre point de vue (que ce soit idéologiquement ou sur le mode d’action).

À noter que la presse sera conviée.
Contexte toulousain
À Toulouse, ce sera l’occasion de mettre en lumière ou de rappeler plusieurs points :

- la situation de conflit d’intérêt qui a dominée l’élaboration du nouveau RLPi (règlement local de publicité intercommunal) de Toulouse Métropole.
Le cabinet d’étude "Cadre et Cités", chargé de l’élaboration de ce RLPi (comme celle d’autre RLP et RLPi d’ailleurs) a été fondé par un ancien directeur régional du groupe JCDecaux. Chaque fois qu’il concocte un projet, ce cabinet pousse le plus loin possible le bouchon. Par exemple, jouer sur la surface réelle des panneaux ou proposer des panneaux d’une surface 5 fois et même 6 fois plus importante qu’à Paris !

- la position de Jean-luc Moudenc qui a assumé publiquement ne pas respecter la loi en matière d’affichage (bâches publicitaires de l’Euro 2016).

- la complaisance et l’inaction de la municipalité, dont l’une des missions est de faire appliquer les réglementations locales en matière de publicité, mais qui bénéficie également des loyers des panneaux publicitaires (même quand ceux-ci sont illégaux). Des dizaines de panneaux de l’afficheur JCDecaux sont en infractions aujourd’hui et ce depuis plusieurs années, mais nos courriers auprès des service de la mairie reste lettre morte, et nos coups de fil se heurtent à une langue de bois bien rodée.

- que la consommation des 16 écrans installés dans l’enceinte de la gare Toulouse-Matabiau est équivalente à celle de 16 foyers de 4 personnes.

Infos pratiques

Rendez-vous devant l’entrée de la médiathèque José Cabanis, le 3 février à 14h.
Ramenez de gros pinceaux si vous en avez.
Le blanc de Meudon, ça tâche les vêtements (même si ça s’en va très facilement par la suite), pensez y si vous n’avez pas le temps de vous changer pour aller, par exemple, au travail par la suite.
Des consignes seront données pour que cette action se passe dans le calme, la joie et la bonne humeur :)
Toutes les infos sur la mobilisation nationale sont ici : https://stop-pub.video/
Au 3 février !


Publié le lundi 29 janvier 2018.