Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Démographie

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 22 Mai 2024 : Réunion publique « Choisir sa banque ou comment influer sur les investissements financiers »


Derniers articles


Samedi 11 Mai 2024 : La Base Toulouse fête son anniversaire - 1 an !


Jeudi 23 Mai 2024 : Projection - débat autour du film « SŒURS DE COMBAT »


Mercredi 22 Mai 2024 : Réunion publique « Choisir sa banque ou comment influer sur les investissements financiers »


Mercredi 1er Mai 2024 : BAZAR au BAZACLE


Projet industriel de transformation du bois dans le Tarn


Pollution aux hydrocarbures de la Garonne par la centrale de Golfech



Concertation publique pour la requalification de l’avenue Eisenhower à Toulouse




Le collectif Axe vert de La Ramée a déposé un avis sur la requalification de l’avenue Eisenhower à Toulouse (Voir le site jeparticipe.metropole.toulouse.fr).

Il tient à souligner l’importance de privilégier les modes de transport doux, tels que la marche, le vélo et les transports en commun, dans ce processus de réaménagement. Les défis environnementaux, la nécessité de réduire la congestion routière, et l’encouragement de modes de déplacement plus sains et durables doivent guider les décisions qui seront prises.

Notre collectif insiste sur la priorité d’encourager les modes de transport actifs et les transports en commun dans le réaménagement de l’avenue Eisenhower à Toulouse. L’obstacle majeur de l’autoroute A64 pour les piétons, les cyclistes et les transports en commun est mis en avant. Les interdictions de passage récentes aux piétons et aux cyclistes ont créé des détours dissuasifs, soulignant la nécessité de prioriser le franchissement de l’A64 pour ces modes de déplacement. Le collectif soutient fortement l’intégration de ces projets dans le cadre du REV12.
Le développement des transports en commun est encouragé, avec l’augmentation des fréquences des lignes de bus et la création de voies dédiées.
Enfin, le collectif s’oppose à l’augmentation de la capacité routière et de la place dédiée aux véhicules motorisés, mettant en garde contre les effets néfastes sur l’environnement et rappelant l’objectif de réduction de la dépendance à la voiture individuelle.

En résumé, le collectif préconise la résorption des discontinuités cyclables et piétonnes, le développement des transports en commun, tout en évitant l’élargissement de l’espace pour les voitures.

Lire l’avis :


Publié le mardi 31 octobre 2023.