Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 22 Novembre 2017 : Conférence-débat sur le GPIII aux portes de Toulouse


Derniers articles


Vendredi 1 Décembre 2017 : Projection-débat autour du film “Into Eternity”


17e Forum Régional de l’Economie Sociale et Solidaire en Occitanie


Du 9 au 11 Novembre 2017 : Théâtre d’investigation, la trilogie “L’A-démocratie” de Nicolas Lambert


Contribution à l’enquête Publique sur le projet mobilités 2025- 2030 du SMTC


Mercredi 22 Novembre 2017 : Conférence-débat sur le GPIII aux portes de Toulouse


Mardi 17 Octobre 2017 : L’eau, quels enjeux sur Toulouse et la Métropole ?



ENQUETE PUBLIQUE JUSQU’AU 19 OCTOBRE

CENTRALE D’ENROBAGE A CHAUD A CANALS




CENTRALE D’ENROBAGE A CHAUD A CANALS

Les Amis de la Terre de Midi Pyrénées sont opposés à la demande d’autorisation d’exploiter une centrale d’enrobage et de concassage à Canals en Tarn et Garonne.

Cette centrale fixe d’enrobage à chaud de bitume de matériaux routiers est une installation classée qui va porter gravement atteinte à l’environnement de CANALS.

Elle va détruire des terres agricoles existantes et polluer les terres agricoles et naturelles voisines (cultures céréales, vignes, prairies,…) ainsi que la faune sauvage existante.

Elle va rejeter dans l’air des gaz et des poussières toxiques qui ne seront pas sans conséquence sur la santé des habitantes et des habitants de CANALS : maladies pulmonaires, asthme, insuffisance respiratoire.

Les gaz toxiques rejetés par ces bitumes chauds ont des effets cancérigènes et mutagènes.

Des nuisances sonores dues au trafic routier vont gravement perturber la tranquillité et la sécurité des habitants de CANALS.

Le patrimoine naturel et bâti va être fortement dévalué par cette installation polluante.

Nous souhaitons qu’un avis défavorable soit délivré par le commissaire enquêteur à l’issue de cette enquête publique et que ce projet soit abandonné.

Canals en tant que commune rurale n’a pas pour vocation d’accueillir une telle installation avec son cortège de nuisances. Nous soutenons l‘Association intercommunale Cadre de vie à Canals, Campsas, Fabas dans son combat pour défendre leur environnement.

Les Amis de la Terre de Midi Pyrénées


Publié le lundi 19 octobre 2009.