Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 25 Octobre 2017 : Soirée débat "Après les plantes, les animaux génétiquement modifiés seront-ils bientôt dans nos assiettes ?"


Derniers articles


Du 9 au 11 Novembre 2017 : Théâtre d’investigation, la trilogie “L’A-démocratie” de Nicolas Lambert


Contribution à l’enquête Publique sur le projet mobilités 2025- 2030 du SMTC


Mardi 17 Octobre 2017 : L’eau, quels enjeux sur Toulouse et la Métropole ?


Mercredi 25 Octobre 2017 : Soirée débat "Après les plantes, les animaux génétiquement modifiés seront-ils bientôt dans nos assiettes ?"


Automatisation, robotisation et emploi


Sur les traces du premier simplicitaire volontaire : un Yankee Français au Canada



Pétition : Osons la Bio !




En Novembre 2011, l’association Bio Consom’acteurs a lancé une pétition adressée aux candidats à la présidentielle 2012 :

http://www.bioconsomacteurs.org/agir/se-mobiliser/signez-la-petition-osons-la-bio

UN CONSTAT AMER

Malgré une dynamique de conversion sans précédent, la bio représente en France 3 % de la surface cultivée, ce qui la situe au 22ème rang européen
En dépit d’objectifs publics ambitieux, moins de 2 % des ingrédients dans la restauration scolaire publique sont bio
Et, pendant ce temps là, la France est toujours le 1er consommateur européen de pesticides (+2 % depuis 2008) condamnée par l’Europe régulièrement pour non respect des directives environnementales (qualité de l’eau, algues vertes, etc.)

OBJECTIF : 20 % DE TERRES BIO EN 2020

Pour une bio présente partout : soutien accru à l’installation et la conversion en bio des agriculteurs (accès au foncier, formations, investissements dans la recherche publique en bio et dans la structuration de filières 100 % bio).

Avec quels moyens ?

Relèvement de la TVA sur les pesticides (actuellement 5,5 %) et suppression des fonds publics pour les technologies OGM en agriculture !

Pour une bio locale accessible à tous : création d’un plan national pour l’alimentation locale, bio et solidaire avec notamment :

Minimum 20 % d’ingrédients bio à tous les menus dans la restauration scolaire publique
Soutien aux circuits courts dont les "paniers solidaires"
Information et sensibilisation des citoyens à la bio

Avec quels moyens ?

Fin des aides publiques favorables aux agro-carburants  !

L’agriculture doit nourrir les Hommes.


Bilan de l’association :

A la veille du second tour de l’élection présidentielle, notre campagne de pétition « Osons la bio ! », s’achève.

Vous avez été plus de 50 000 à interpeller les candidats pour qu’ils s’engagent à soutenir avec force le développement de l’agriculture biologique que nous considérons comme la réponse la plus pertinente, écologiquement, socialement et économiquement, pour mettre fin aux graves conséquences sanitaires et environnementales de l’agro-industrie chimique.

Cette forte mobilisation de citoyens consom’acteurs pour faire entendre leur voix est un succès dont nous pouvons être fiers. Mais à l’évidence, ce premier avertissement n’a pas été bien entendu lors de cette campagne électorale qui a ignoré quasi totalement les questions agricoles. Il va donc nous falloir mener de nouvelles actions localement et au niveau national, au coté de nos partenaires dont la FNAB et Terre de Liens. Et notamment en direction des candidats députés aux prochaines élections législatives des 10 et 17 juin prochains pour qu’ils s’engagent à porter et adopter nos 20 propositions en faveur de ce mode d’agriculture et pour une consommation plus responsable

http://www.bioconsomacteurs.org/agir/se-mobiliser/lettre-aux-candidats-la-presidence-de-la-republique


Publié le dimanche 1er avril 2012.