Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 25 Octobre 2017 : Soirée débat "Après les plantes, les animaux génétiquement modifiés seront-ils bientôt dans nos assiettes ?"


Derniers articles


Du 9 au 11 Novembre 2017 : Théâtre d’investigation, la trilogie “L’A-démocratie” de Nicolas Lambert


Contribution à l’enquête Publique sur le projet mobilités 2025- 2030 du SMTC


Mardi 17 Octobre 2017 : L’eau, quels enjeux sur Toulouse et la Métropole ?


Mercredi 25 Octobre 2017 : Soirée débat "Après les plantes, les animaux génétiquement modifiés seront-ils bientôt dans nos assiettes ?"


Automatisation, robotisation et emploi


Sur les traces du premier simplicitaire volontaire : un Yankee Français au Canada



POUR LES TRANSPORTS EN COMMUN ! CONTRE LA BAGNOLE D’ABORD !




Le Plan de Déplacement Urbain (PDU) prévoit pour 2015 la réalisation d’une ligne BHNS (Bus à Haut Niveau de Service : grande capacité ; site propre) Matabiau, Lardenne, Tournefeuille, Plaisance. 33000 à 39000 voyageurs/jour. Son passage induit une diminution importante du stationnement av de Lardenne.

Un petit groupe de commerçants et d’habitants, soutenus par une force politique a ameuté la population en lançant une pétition anti-BHNS .

Le PDU actuel peut paraître insuffisant à nombre d’entre nous. Mais nous devons DEFENDRE LA PRIORITE DES TRANSPORTS EN COMMUN CONTRE « LA BAGNOLE D’ABORD ». C’est aussi défendre l’intérêt des habitants de la périphérie Ouest et l’intérêt général .

Nous vous proposons donc de prendre connaissance et de SIGNER LA PETITION « POUR LE BHNS-OUEST »

Texte de la pétition http://www.petitionpublique.fr/?pi=PourBHNS

Nous sommes favorables à la création d’un système de transport public efficace reliant le centre de Toulouse et la banlieue Ouest (Tournefeuille, Plaisance-du-Touch, ...)

L’envolée déjà commencée et inéluctable du prix du pétrole (déclin de la production),
la pollution, le bruit, et les pertes de temps à rechercher un stationnement / l’impossibilité de stationner toujours plus de voitures sur un territoire dont la surface n’augmente pas, font que la voiture individuelle ne peut pas, seule, apporter de solution suffisante de mobilité aux dizaines de milliers de personnes qui se déplacent tous les jours le long de cet axe.

Et pour être efficace et constituer une vraie alternative à la voiture individuelle, le système de transport doit être en site propre le plus intégral possible, avoir le tracé le plus rectiligne possible, et être direct (sans correspondance).

Les signataires


Publié le dimanche 13 janvier 2013.