Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 27 Septembre 2017 : Débat sur le projet de la tour Occitanie


Derniers articles


Contribution à l’enquête Publique sur le projet mobilités 2025- 2030 du SMTC


Mardi 17 Octobre 2017 : L’eau, quels enjeux sur Toulouse et la Métropole ?


Automatisation, robotisation et emploi


Sur les traces du premier simplicitaire volontaire : un Yankee Français au Canada


Téléphérique Urbain Sud (TUS)


Coopérative Citoy’enR : l’energie citoyenne de l’agglomération toulousaine



Sivens : non au passage en force, demande d’un moratoire




Malgré la mobilisation réussie de dimanche (plus de 1000 personnes sur le site) et l’intervention croissante de la ministre de l’écologie dans ce dossier, http://www.ladepeche.fr/article/2014/09/08/1947245-sivens-segolene-royal-veut-revoir-la-copie-du-barrage.html

(Ce soir, on apprend qu’elle nomme une mission d’expertise « pour favoriser le dialogue et vérifier les garanties d’une gestion durable de la ressource en eau »)

les travaux de déboisement ont pu se poursuivre aujourd’hui. Ils n’ont pu commencer qu’en milieu d’après-midi à cause de la mobilisation déterminée des manifestants (dont plusieurs ATMP). Aujourd’hui, 5 personnes se sont enterrées pour ralentir la progression des machines. Nous ne pouvons que saluer leur courage (une d’entre elles a été évacuée par le SAMU après un malaise à cause de la violence policière et des gaz lacrymogènes). Signalons aussi qu’un des grévistes de la faim présent sur le site a été arrêté ce lundi.

Pour les soutenir, nous devons intensifier notre pression sur le président du Conseil Général du Tarn, Thierry Carcenac, maître d’ouvrage du projet, qui a le pouvoir d’arrêter ces travaux qui se déroulent dans des conditions dignes de la Russie de Poutine. Au vu de la tension qui monte toujours plus chaque jour, et malgré la non-violence des manifestants, nous craignons qu’un drame se produise sur le site du chantier. L’attitude autoritaire de la préfecture et du CG est, de plus, totalement disproportionnée par rapport à l’intérêt réel de ce barrage, destiné à l’irrigation d’une poignée de maïsiculteurs et écologiquement très destructeur selon les autorités scientifiques et la CACG elle-même !

Nous appelons désormais chaque adhérent et sympathisant à prendre ses responsabilités et à s’engager activement pour défendre l’intérêt général + qui est totalement bafoué dans cette histoire (http://amisdelaterremp.free.fr/spip.php?article404).

Nous demandons au président du Conseil Général du Tarn un moratoire sur les travaux pour attendre la fin des recours en justice comme le gouvernement s’est engagé à la faire à Notre-Dame-des-Landes (le droit n’est-il pas le même dans le Tarn et la Loire-Atlantique ?). En tant qu’association régionale agrée pour la protection de l’environnement, les Amis de la Terre Midi-Pyrénées agissent en justice aux côtés du collectif du Testet contre la Déclaration d’Utilité Publique du projet. Cette exigence de voir la justice passer est d’autant plus nécessaire que plusieurs barrages ont été déclarés illégaux … après leur construction (Fourogue -81 et Gabas -65).

Cette lutte contre la barrage de Sivens sera enfin déterminante pour les années à venir car d’autres barrages (pour l’irrigation) sont dans les cartons de la CACG malgré la raréfaction de la ressource en eau, la crise des finances publiques et les beaux discours pour soi-disant promouvoir une agriculture plus écologique. La « bataille de Sivens », elle, est donc d’intérêt général.

Nous sommes dans le « dur » de la lutte : il ne faut rien lâcher !!!

Proposition de texte pour une demande de moratoire concernant les travaux du barrage de Sivens

A envoyer au président du Conseil Général du Tarn, Thierry Carcenac : thierry.carcenac@tarn.fr.

Ceux qui ont déjà envoyé le mail peuvent insister par téléphone pour avoir une réponse du Conseil Général du Tarn (demander le cabinet du président) :

05 63 45 64 64


Monsieur le président du Conseil Général du Tarn,

Au vu de la gravité des évènements en cours dans la forêt de Sivens, je vous demande de décréter un moratoire jusqu’à l’épuisement des recours en justice contre le projet de barrage de Sivens.

Par ailleurs, dans un soucis d’apaisement et de démocratie, il serait souhaitable de remettre à plat ce dossier en procédant notamment à une contre-expertise indépendante.

Veuillez agréer, monsieur le président, mes respectueuses salutations.

Signature



Publié le lundi 8 septembre 2014.