Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 23 Janvier 2019 : Participez au grand défi du repas de 100 km !


Derniers articles


Jeudi 31 Janvier 2019 : Soirée débat "Sortir de l’effondrement par le communalisme"


Dimanche 27 Janvier 2019 : Marche et Forum pour le climat


Important rejet de gaz radioactifs à la centrale nucléaire de Golfech : EDF convoquée au tribunal le 13 décembre


Barrages-réservoirs : l’escroquerie de l’institution Adour


L’eau pour la vie, pas pour les profits !


Autoroute Castres Verfeil : un cadeau aux lobbies et une arnaque pour le public !



Mercredi 10 Mai 2017 : Soirée-débat "Quel avenir pour Golfech ?"




Soirée-débat avec Jean SONGE autour de son livre "Ma vie atomique" à l’initiative des Amis du Monde Diplomatique Toulouse, des Amis de la Terre Midi-Pyrénées et du Réseau Sortir du Nucléaire, avec la participation du Collectif toulousain La Rotonde auteur du livre Golfech. Le nucléaire, implantation et résistances, publié en 1999.

Jean Songe est auteur de polars ayant quitté les turpitudes de la Région parisienne pour émigrer avec sa famille dans le Sud-Ouest, il est venu s’installer sans le savoir à quelques kilomètres de Golfech et s’est mis à rechercher des informations sur le nucléaire, les radiations, les scandales en lien avec l’atome... Son travail nous plonge dans une enquête inquiétante et accablante sur l’industrie nucléaire. Dans "Ma vie atomique", il dévoile combien cette filière est, à l’image des centrales vieillissantes, bourrées de failles et de fissures et il nous prévient : 

« Ce livre est une imposture, qui ne répond à aucun critère scientifique validé par la communauté internationale. Ce ramassis de faits et de racontars n’est que la somme d’inquiétudes que poserait la filière nucléaire qui finirait par inspirer la peur. Ce livre se veut aussi peu scientifique que la psychanalyse (où, comme disait Adorno : “ rien n’est vrai que ses exagérations “), c’est une interprétation, en l’occurrence d’un cauchemar réel ».

« En tant qu’écrivain de roman noir, Jean Songe prouve son attirance malsaine pour le côté sombre des choses du monde. Une des tâches de l’écrivain, selon lui, serait de critiquer ce monde, mais il use de biais cognitifs, d’arguments d’autorité, ne connait pas la “ street epistemology“, cite des interviews (qui ne sont pas des preuves, et les analyses qu’il fournit ne font pas consensus. Qu’il ait passé plus de 2 années à scruter la filière ne change rien à l’affaire. On peut donc ranger Jean Songe dans la catégorie des climato-sceptiques ou des paranoïaques complotistes. Qu’on se le dise ! »

à 20 h 30 à la salle du Sénéchal
17, rue de Rémusat à Toulouse (métro Capitole)

Entrée libre.


Publié le dimanche 2 avril 2017.