Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 24 Avril 2019 : "Changeons le système ...!! L’Économie Circulaire... une véritable alternative économique !!!"


Derniers articles


Lettre ouverte à Monsieur Jean-Luc MOUDENC pour déclarer l’état d’urgence écologique et climatique


Samedi 18 Mai 2019 : Marche Mondiale contre Monsanto-Bayer


Dimanche 28 Avril 2019 : Rassemblement à Golfech


Mercredi 24 Avril 2019 : "Changeons le système ...!! L’Économie Circulaire... une véritable alternative économique !!!"


Notre contribution à l’enquête publique Toulouse EuroSudOuest


Mardi 9 Avril 2019 : Manifestation POUR des déplacements propres et silencieux



Lettre ouverte à Monsieur Jean-Luc MOUDENC pour déclarer l’état d’urgence écologique et climatique




Lettre ouverte à Monsieur Jean-Luc MOUDENC,
Maire de Toulouse,
Président de Toulouse Métropole,
Président de France Urbaine,

Toulouse le 15 Mai 2019

Monsieur le Maire, Président,

Nous sommes citoyens de Toulouse et de sa région, et nous avons été des milliers à marcher déjà 5 fois depuis la démission de Nicolas Hulot, pour faire entendre notre inquiétude quant à la dramatique amplification des dérèglements climatiques et face à l’inertie fautive de l’Etat qui a conduit à l’action en justice « l’affaire du siècle ».
Le récent rapport du GIEC, dont nous vous avons remis une copie le 13 et le 14 octobre dernier, alerte les dirigeants du monde sur la nécessité de contenir à 1.5° la hausse des températures pour éviter des bouleversements irréversibles pour notre planète.

Le rapport IPBES publié il y a quelques jours annonce la disparition d’un million d’espèces animales et végétales. Nous devons stopper l’érosion de la biodiversité, mettre un terme à l’emballement de l’économie actuelle et des aménagements du territoire qui compromettent l’avenir de notre civilisation et du vivant.
Nous savons que les efforts à consentir dans nos vies quotidiennes vont être importants, nous nous y préparons et travaillons à y sensibiliser nos concitoyens.
Mais comment bouleverser nos habitudes si le « système », lui, ne change pas ? Le Royaume Uni vient de voter l’État d’Urgence Climatique, c’est le premier pays à le faire, suivi maintenant par l’Irlande.

La France, quant à elle, qui a pourtant accueilli la COP 21 et se satisfait d’avoir rendu possible l’accord de Paris, ne respecte même pas ses propres engagements de réduction des émissions des gaz à effets de serre.
L’urgence est là, et le délai pour engager de profondes transformations est court.
Nous avons trop attendu, les changements en douceur ne sont plus possibles.
La France doit déclarer l’état d’urgence écologique et climatique, et prendre au plus tôt toutes les mesures pour tendre vers cet objectif impératif de limitation du dérèglement climatique :
- lancer la décroissance énergétique et la sobriété économique,
- engager la transition alimentaire,
- et, pour atteindre la neutralité carbone au plus tard en 2050, faire de la décarbonation de l’économie un grand projet de société.

A l’instar des conflits mondiaux durant lesquels l’ensemble des décisions avaient pour but la défense de nos vies, il est grand temps de placer le climat et la biodiversité au centre de toutes les décisions car nous faisons face à une situation mettant en jeu la survie de l’humanité.

Nous vous demandons donc :
1) En votre qualité de Maire de Toulouse de faire voter un vœu au prochain Conseil Municipal pour demander à l’État Français de déclarer l’état d’urgence écologique et climatique,
2) En votre qualité de Président de Toulouse Métropole de mettre en cohérence votre volonté de rendre la collectivité plus « verte » avec les actions de la Métropole en assujettissant toutes les décisions à leur impact positif ou neutre pour le climat et la biodiversité, et en mettant en œuvre, notamment dans le cadre du Plan Climat Air Énergie Territorial, des actions ambitieuses permettant d’atteindre la réduction des émissions de gaz à effets de serre de -45% à horizon de 2030, comme le préconise le GIEC.
3) Enfin, en votre qualité de Président de France Urbaine de peser de tout votre poids pour convaincre les Présidents des autres intercommunalités à s’associer à cette demande de déclarer l’état d’urgence écologique et climatique, et d’en saisir le Président de la République, ainsi que les Parlementaires.

Jeunes et moins jeunes, militants ou simples citoyens, nous avons décidé de descendre dans la rue, de faire entendre notre voix par tous les moyens et d’agir. Les jeunes seront en grève le 24 Mai, nous serons derrière eux pour manifester et nous n’arrêterons pas tant que l’état d’urgence écologique et climatique ne sera pas déclaré en France et que des mesures radicales et concrètes ne seront pas mises en place.

Dans cette attente, veuillez agréer, Monsieur le Maire, Président, nos salutations respectueuses.

Le Collectif « Citoyens pour le Climat –Toulouse »,
Les antennes locales de :
Agir pour le Climat,
Alternatiba,
Alternatives territoriales,
ANV -COP 21,
Campagne Glyphosate,
Extinction Rebellion,
Greenpeace,
Les Amis de la Terre,
Nous voulons des coquelicots
Plastic Attack,
Youth for Climate,
60 millions de piétons,
Et
Association Veracruz,
Citoy’enR,
FNE Midi-Pyrénées,
Non au gratte-ciel de Toulouse,
Toulouse en Transition,
2 Pieds 2 Roues.


Publié le jeudi 16 mai 2019.