Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Démographie

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 21 décembre 2022 : pas de réunion mensuelle


Derniers articles


LGV Bordeaux Toulouse


Tour Occitanie : Communiqué suite à l’arrêt du Conseil d’État du 27 décembre 2022


AUTOROUTE CASTRES-TOULOUSE, obtenons le refus de l’autorisation environnementale


Autoroute CASTRES-TOULOUSE (A69) : un semblant d’enquête publique ?


Référé des Amis de la Terre Midi Pyrénées contre l’autorisation environnementale pour la 3ème ligne de métro à Toulouse : rejeté !


Fin du débat public Incinérateur du Mirail ! Décoset et la Métropole doivent revoir leur copie



LGV Bordeaux Toulouse




LGV Bordeaux Toulouse, comme pour le métro à Toulouse, c’est comme si c’était fait !

Et pourtant les maires de Bayonne, Irun et Bordeaux, s’unissent dans « l’appel d’Irun » demandant la rénovation des lignes existantes en faveur du transport ferroviaire en Nouvelle Aquitaine !

L’appel est disponible sur le site des Amis de la Terre des Landes

Ni vu, ni connu, l’état met en place les mécanismes permettant de ponctionner les habitants de Nouvelle Aquitaine et d’Occitanie, pour financer ce jouet hors de prix. Rappelons qu’à ce jour, l’Europe n’est pas favorable au financement de cette infrastructure. Elle était censée apporter 20 % du coût total, soit plus de 2 milliards d’euros.
Fin 2021 et début 2022 les collectivités territoriales de Nouvelle Aquitaine et d’Occitanie ont signé la convention de financement en s’engageant collectivement à pallier les éventuelles défaillances des uns ou des autres. L’état, malin, ne l’a pas signé ! Après avoir créé par ordonnance en mars 2022 la société du grand projet du sud- ouest, établissement Public à caractère industriel et commercial (EPIC), destinée à recevoir les financements accordés et votés par nos très chers élus territoriaux, l’état vient de valider par décret une nouvelle taxe, la TSE, taxe spéciale d’équipement que les heureux propriétaires habitant à moins d’une heure d’une gare LGV verront apparaître sur leurs taxes foncières dès l’automne 2023, et ce, pour une durée minimale de…….40 ANS !!
Le montant annuel attendu est de 24 millions d’euros, soit environ 2 km de LGV ! Vous trouverez la liste des communes concernées sur ce site Legifrance.

Comme cela ne suffira pas, l’augmentation de la taxe de séjour, a été votée à l’occasion de l’examen de la loi de finances 2023, fin novembre 2022, et sera effective à compter de 2024.


Publié le mardi 17 janvier 2023.