Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Démographie

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 26 Juin 2024 : Réunion publique « Le zéro artificialisation nette est-il en bonne voie ? »


Derniers articles


Support de l’exposé de la réunion publique du 27 juin


Projections-débats autour du film « Alliances terrestres »


Un nucléaire assoiffé et des EPR(s) hydrophiles...


Alerte : espèce protégée menacée sur la friche municipale de Bordeblanche à Toulouse


Prairie des Filtres juin 2024


Hommage à Claude Thirriot



A69 : Va-t-on enfin arrêter les délinquants de l’environnement sur le chantier de l’A69 ?




L’A69 n’est pas seulement un projet inutile d’un autre âge, une menace pour la biodiversité, la pollution des sols, la sécurité alimentaire, mais aussi une grave menace pour l’EAU.

C’est pourquoi Eau Secours 31 s’est saisi de ce volet spécifique du dossier fort contesté de l’A69 pour alerter l’opinion publique et les autorités compétentes des graves manquements déjà constatés lors des travaux en cours.
De quoi parlons-nous ?

Nous constatons une gestion déplorable de l’eau sur ce chantier, alors qu’il est censé être exemplaire en matière d’environnement, si l’on en croit la communication du concessionnaire ATOSCA et des décideurs soutenant le projet dans la presse locale et régionale.

Nous avons relevé sur quatre tronçons du chantier (Vendine 31, Montcabrier, Villeneuve-les-Lavaur et Puylaurens 81) des manquements graves par rapport aux prescriptions préfectorales, tels que :

  • Déversement des produits pollués de construction vers les milieux
  • Eaux rejetées immédiatement à l’amont d’une zone humide impactée.
  • Bassins non conformes en contact direct avec la nappe phréatique, avec un rejet vers le cours d’eau du Girou.
  • Engins de chantier circulant au milieu de la nappe mise à l’air libre

(liste non exhaustive)

Dans tous les cas, il est clair que ces pollutions contreviennent aux prescriptions édictées par l’Autorisation Environnementale et affectent gravement la qualité de l’eau, la santé et d’autre part la faune et la flore.

D’après notre analyse, une mise en conformité prochaine des installations n’est pas concevable dans la mesure où les infractions exposées concernent des défauts de conception ou d’implantation.

Quelle réponse possible à ce constat accablant ?

Il n’y en a qu’une seule et elle doit être donnée immédiatement : la suspension des travaux.

C’est pourquoi EauSecours31 a déposé une plainte auprès du Procureur de la République en son nom et celui de France Nature Environnement Occitanie Pyrénées et des Amis de la Terre Midi-Pyrénées pour dénoncer des infractions à la loi sur l’eau sur le chantier de l’autoroute A69 Toulouse / Castres concernant la pollution des eaux pluviales et souterraines.

Plus d’info sur le site d’Eau Secours 31.


Publié le vendredi 19 avril 2024.