Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Jeudi 11 Mars 2021 : Visioconférence - débat "Fukushima 2011-2021 : de l’emprise à l’impasse nucléaire"


Derniers articles


Plan de Mobilité de l’agglomération toulousaine


Pollution de l’air : une victoire des Amis de la Terre France !


Expérimentation sur l’hivernage des ruches


Enfants victimes des radiations ionisantes


Camps Climat 2021 à Toulouse : du 5 au 10 août


Énergie verte, ne nous y trompons pas !



Railcoop : Première coopérative ferroviaire en France




Par Elsa Boudy, Amie de la Terre Midi Pyrénées

L’histoire débute par un petit collectif de personnes s’intéressant au ferroviaire puis se regroupant sous forme associative en février 2019 pour étudier si la possibilité de devenir Opérateur Ferroviaire n’était pas une utopie. La transformation en Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) en 30 novembre 2019 avec 32 membres fondateurs et son développement durant l’année 2020 a prouvé que non.

Dans un contexte de réchauffement climatique, le train est un maillon essentiel de la transition écologique en cours en plus d’être l’un des moyens de transport les plus sûrs. Le transport de voyageurs par rail nécessite en effet moins d’un douzième de l’énergie requise pour déplacer une personne ou une tonne de marchandise par la route. Développer le ferroviaire, c’est aussi, indirectement, protéger la biodiversité, freiner l’artificialisation des terres et donc préserver nos territoires. Le train consomme moins d’espace que les routes et est très complémentaires des mobilités douces (vélos, marche à pied…).

90% des Français résident actuellement à moins de 10km d’une gare. Néanmoins, 30% des gares existantes sont non desservies et le réseau actuel sert en priorité les grandes villes et les axes Paris-Province. L’usage du fret ferroviaire en France reste par ailleurs très inférieur à celui des autres pays européens.

L’une des particularités de Railcoop est le multisociétariat qui permet à tous les acteurs d’un territoire, les citoyens, les cheminots, les salariés, les entreprises, les associations et les collectivités territoriales de se mettre autour de la table pour co-construire la meilleure solution au meilleur prix malgré des intérêts qui peuvent être divergents.

Au 20 mai 2021, la coopérative compte déjà 8114 sociétaires !

En si peu de temps, un énorme travail a été réalisé pour poser les bases réglementaires (notamment pour l’obtention de la licence d’entreprise ferroviaire) et préparer les futures circulations des premiers trains :
- commandes des sillons (créneau d’autorisation de circulation alloué à un train),
- choix de l’achat de matériel d’occasion,
- lancement du recrutement des conducteurs (il y a actuellement une pénurie de conducteurs de train expérimentés (formés et certifiés) mais Railcoop a d’ores et déjà reçu plus d’une vingtaine de candidatures spontanées !)

Trains voyageurs Railcoop dès 2022 sur la liaison Bordeaux – Lyon

Concrètement, Railcoop fera rouler ses trains voyageurs dès 2022 sur la liaison Bordeaux - Lyon qui n’existe plus depuis 2014.
Elle va aussi lancer, fin 2021, une expérimentation de navette ferroviaire de transport de marchandises entre le Nord-Ouest de l’Aveyron (Figeac/Decazeville) et l’agglomération toulousaine. Celle-ci doit permettre de tester une approche commerciale innovante de la question du fret ferroviaire sur les territoires ruraux et de roder les procédures liées à la sécurité ferroviaire en vue du lancement du service voyageur en juin 2022.

Le conseil d’administration de Railcoop du 9 mars 2021 a validé l’admission des ATMP au sein du collège des "partenaires techniques et financiers ».
Devenus sociétaires de Railcoop les Amis de la Terre Midi-Pyrénées soutiennent activement ce projet :

Ça ne vous tente pas ?

www.railcoop.fr


Publié le mardi 1er juin 2021.