Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 27 Juin 2018 : soirée de Remue-Méninges "ENSEMBLE se Battre contre l’Effondrement Sociétal, Rassembler nos Actions pour Construire un Autre Monde"


Derniers articles


Samedi 25 et Dimanche 26 Août 2018 : Festival "Stop Mines - Coordination des luttes"


Samedi 23 Juin 2018 : Déambulation citoyenne " L’eau pour la vie, pas pour les profits ! "


Notre contribution à l’enquête publique sur le PLUi-H de Toulouse Métropole


Mercredi 23 Mai 2018 : Soirée d’information et débat "La tour des mensonges"


Samedi 19 Mai 2018 : On fait la fête à Monsanto & Co


Pétition : La France doit signer le Traité d’interdiction des armes nucléaires



Mercredi 26 Septembre 2018 : Conférence / débat "Les impostures de la dissuasion"




avec le Général Francis LENNE et Patrice BOUVERET de l’Observatoire des Armements / CDRPC

Soirée co-organisée dans le cadre de Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires par les ATMP, les Amis du Monde Diplomatique, l’Université Populaire de Toulouse, le Mouvement de la Paix 31, le Réseau Sortir du Nucléaire.

En 2013, l’adoption d’une résolution par l’Assemblée générale de l’ONU consacrant la journée du 26 septembre à une prise de conscience de la menace nucléaire mondiale, devrait cette année avoir encore plus de résonance suite aux invectives et menaces ouvertes d’emploi d’armes nucléaires en Asie du Nord-est.  

Jusqu’ici, la pensée dominante a écarté le débat sur ce sujet, considérant que le danger des armes nucléaires appartenait au passé et que la politique de dissuasion protégeait les États disposant de cet arsenal.

Mais le regain de tension liée aux postures d’une Corée du Nord nucléarisée et d’un Président des États-Unis menaçant nous place face au risque nucléaire de cette escalade militaire. Le danger est ainsi revenu au devant de la scène, un danger, qui, s’il devenait une réalité, aurait des conséquences irrémédiables pour l’ensemble de la planète.

Plus que jamais, cette journée pour l’élimination totale des armes nucléaire doit être l’occasion d’une réflexion sur les raisons qui opposent la majorité des États qui ont signé un Traité d’interdiction des armes nucléaires (préliminaire à l’élimination de ces armes) et une minorité d’États (dont la France, la Russie, les États-Unis et la Corée du nord) qui rejettent ce traité, au prétexte qu’il viendrait déstabiliser la sécurité internationale …

Il est temps que ce débat s’ouvre pleinement en France :

quelle sécurité garantit ce credo de la dissuasion ?
pour quels dangers ?
quel coût pour les français - moral, financier, écologique ?

à 20 h 30 à la salle du Sénéchal
17, rue de Rémusat à Toulouse (métro Capitole)

Entrée libre.


Publié le dimanche 16 septembre 2018.