Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 27 Novembre 2019 : Soirée débat "Le transport par trains"


Derniers articles


Toulouse : la destruction de l’avenue de Lyon est inacceptable !!


Toujours plus d’automobiles grâce à la Jonction Est


Lot : Méthanisation, oui mais pas n’importe comment !


Val Tolosa, pourquoi jouer les prolongations ?


Jeudi 5 Décembre 2019 : Manifestation à Toulouse "Justice sociale et Justice climatique"


Vendredi 29 Novembre 2019 : MARCHE POUR LE CLIMAT



Destruction du quartier derrière la gare Matabiau à Toulouse




Par J.C. Valadier, Amis de la Terre Midi Pyrénées

Du 14 mars au 30 avril 2019, une enquête publique sera lancée sur le projet d’urbanisation du quartier de la gare Matabiau, dit TESO ou TOULOUSE EUROSUDOUEST.

Jusqu’ici diagnostics et enjeux sur la dynamique du train et de l’urbanisation en agglomération plutôt qu’en périphérie pouvaient être partagés. Cependant l’enquête publique porte sur un projet banal de tours et de barres d’immeubles de verres et de béton. Une OAP (Orientations d’Aménagement et de Programmation) facilite la destruction de l’ensemble du bâti toulousain de l’avenue de Lyon et de la rue de Saint Laurent, ainsi que le permis de construire du premier gratte-ciel de Toulouse, la Tour Occitanie, inclus.
Un autre urbanisme est nécessaire si l’on veut conserver une ville de Toulouse à visage humain, conviviale et avec une identité architecturale et urbaine propre et proposer un modèle urbain écologique et social.
Stoppons le projet en cours en mobilisant les Toulousains lors de l’enquête publique.

L’enjeu de l’enquête publique du 1er semestre 2019

Europolia a été créé par la ville de Toulouse (sous l’égide de Toulouse Métropole) pour mettre en oeuvre l’opération d’aménagement TESO sur une zone de 135 ha autour de la gare Matabiau. 40 ha seront en ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) pour que Toulouse Métropole puisse choisir les promoteurs. L’enquête publique permettrait la création définitive de la ZAC. Sur cette future ZAC, les 9 ha du secteur de l’avenue de Lyon et de la rue St Laurent derrière la gare sont inclus dans une OAP (Orientations d’aménagement et de programmation).
Une enquête publique unique aura lieu du 14 mars au 30 avril 2019, portant sur la Déclaration d’Utilité publique (DUP) et la mise en conformité du Plan local d’Urbanisme (PLUi-H) pour :
- l’OAP TESO - secteur Lyon / St Laurent afin de diminuer les contraintes d’urbanisme sur ce secteur et pouvoir lancer les destructions dès 2020.
- le permis de construire de la Tour Occitanie pour échapper aux nouvelles normes écologiques de 2020,
- la création de la ZAC TESO afin de bâtir barres et tours par la suite.

L’OAP (Orientations d’Aménagement et de Programmation) TESO - secteur Lyon / St Laurent

Elle concerne le quartier à l’arrière de la gare Matabiau. Elle prévoit la destruction de tout le bâti toulousain des 2 côtés de l’avenue de Lyon et entre les rues Saint Laurent et des Cheminots et une nouvelle avenue vers le Raisin. Un ensemble de tours et barres de plus de 10 étages s’y élèverait.

Il faut noter la grande taille du bâti envisagé :
- 3 barres de grands immeubles de part et d’autre d’une avenue de Lyon totalement démolie et élargie,
- 5 grandes tours disjointes d’un côté et 5 barres de l’autre côté le long de la nouvelle voie vers le Raisin.
- un ensemble de barres et tours à la place des rues Saint Laurent et Cheminots.

La tour Occitanie

Avec plus de 150 m de hauteur, la Tour Occitane serait le premier gratte-ciel de Toulouse. Elle initierait une rupture historique avec la hauteur modérée de l’agglomération toulousaine. Par sa complexité technique, elle serait réservée aux très riches. Techniquement, elle ne pourrait pas répondre aux nouvelles normes énergétiques et écologiques applicables en 2020.

L’affligeante banalité du modèle architectural TESO

Les 2 images ci-dessous montrent le type d’architecture attendu : un bâti de verre, acier et béton très banal dans les grandes métropoles du monde, fait par et pour les grands investisseurs et promoteurs internationaux. En termes de hauteur, l’ensemble s’aligne sur la très haute barre d’immeuble bâtie le long du canal dans les années 1960. La forme urbaine actuelle est effacée au profit d’alignements de tours et barres.

Un débat public nécessaire

Au vu des enjeux urbains pour Toulouse et son agglomération,
l’OAP TESO - secteur Lyon / St Laurent doit être totalement repensé et le projet de Tour Occitanie abandonné.
Le schéma urbain proposé avec les 4 parvis autour de la gare Matabiau et une nouvelle voie entre la gare et le Raisin peuvent être retenus. Par contre, la forme urbaine actuelle avec une multiplicité d’immeubles de part et d’autre de l’avenue de Lyon ou de la rue des Cheminots correspond mieux aux projets de centre ville tel que TESO, si on veut favoriser la convivialité urbaine, la diversité architecturale et la cohabitation sociale.
Tout comme l’ensemble du projet urbain TESO, l’OAP TESO - secteur Lyon / St Laurent doit faire l’objet d’une co-construction active avec les habitants du quartier et de l’agglomération.
Il faut débattre ensemble des nombreuses perspectives possibles :
- La densification des friches industrielles doit-elle prolonger la forme urbaine actuelle dans un esprit moderne et écologique, ou être en rupture totale dans l’esprit des projets des années 1960 comme proposé ?
- L’intégration de l’avenue de Lyon et de la rue des Cheminots doit-elle respecter la plupart des immeubles existants ou doit-elle se faire en les rasant comme proposé ?
- Les immeubles doivent-ils être compatibles avec l’urbanisme dominant de Toulouse sur la base d’un quinzaine de locaux d’habitations ou de service ou d’activité d’au plus 6 étages par immeuble ou sur la base de tours et barres d’immeuble de très grande hauteur comme proposé ?
- Les immeubles doivent-ils être conçus comme de petites copropriétés, en mixité locatif, propriétaires ou des produits financiers complexes comme proposé ?
- Les immeubles doivent-ils être sobres et simples à gérer énergétiquement lors de leur construction et entretien, ou basé sur une machinerie informatisée complexe comme proposé ?
- Le nouveau quartier doit-il respecter la structure d’une multitude de petites terrasses et cours végétalisées du bâti toulousain actuel, ou s’orienter vers des espaces ouverts entre les barres d’immeubles comme proposé ?
- L’anticipation du phénomène d’îlot de chaleur doit-elle passer par une végétalisation accrue de rues abritées par le bâti, ou par de larges espaces ouverts entre tours comme proposé ?
- L’adaptation aux défis énergétiques passe-t-il par plus d’arbres, bancs, placettes, vélo, marche, transports en commun, ou par de larges voiries pouvant absorber un trafic automobile important comme proposé ?

Participez à l’enquête publique du 14 mars au 30 avril 2019

Demandez la mise à plat de l’OAP TESO - secteur Lyon / St Laurent 
Demandez l’abandon du permis de construire de la Tour Occitanie 
http://www.haute-garonne.gouv.fr/Publications/Declarations-d-intention-enquetes-publiques-et-avis-de-l-autorite-environnementale/Operations-d-amenagement-et-infrastructures-de-transport/Enquetes-publiques-en-cours-ou-programmees/Projet-Toulouse-EuroSudOuest-TESO


Publié le dimanche 10 mars 2019.