Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Jeudi 11 Mars 2021 : Visioconférence - débat "Fukushima 2011-2021 : de l’emprise à l’impasse nucléaire"


Derniers articles


Plan de Mobilité de l’agglomération toulousaine


Pollution de l’air : une victoire des Amis de la Terre France !


Expérimentation sur l’hivernage des ruches


Enfants victimes des radiations ionisantes


Camps Climat 2021 à Toulouse : du 5 au 10 août


Énergie verte, ne nous y trompons pas !



A Toulouse on se démerde bien, on a l’eau...




A Toulouse on se démerde bien, on a l’eau la moins chère [1] de France …

Par Dominique Gilbon, Ami de la Terre Midi Pyrénées

Pas difficile !


On ne fait pas d’entretien des réseaux d’eau usée et quand, en janvier dernier, les boyaux de notre tout-à-l’égout se sont bouchés, en bons démerdards, on a envoyé tranquillement nos merdes directement dans la Garonne, gratuitement avec la bénédiction du Préfet [2] et comme on ne veut pas affoler les braves gens, on n’a rien dit à personne (cf FV 258)…

Rejet d’eaux usées dans la Garonne

On n’allait quand même pas faire une histoire de ces bouchons à l’échangeur des Minimes sur le périphérique ouest de Toulouse !
Il a fallu qu’un journaliste, un peu « fouille-merde », enquête sur cette occlusion de la circulation. [3]
La cause ? L’effondrement partiel d’un des collecteurs d’eaux usées de Toulouse.

Mais comme on sait se démerder à moindre frais. Du 8 au 17 février, on a rejeté les eaux usées ... directement dans la Garonne. Le déversement de ces eaux " marrons " dans la Garonne à Toulouse a fini par intriguer FR3 [4]
et enfin « Deux mois après l’effondrement d’un égout aux Minimes, la Dépêche [5] s’aperçoit que des rejets d’eaux usées sont encore visibles dans la Garonne ».

Eau-business en Zone Véolia 2000

Ouf ! La station d’épuration de Ginestous gérée par Suez respire…
et c’est la Garonne qui pue…
dans ce site Natura 2000, zone de protection spéciale depuis le 14 octobre 2020 !

A l’instar des eaux du fleuve à la sortie des égouts, la gestion par Véolia-Suez est loin d’être transparente.

On évite donc de parler de cet accident à la commission dite de contrôle démocratique CSS de Ginestous (Commission de Suivie de Site classé ICPE Installations classées protection de l’environnement anciennement CLIS Commission Locale d’Information et de Surveillance) et de donner des éléments qui risqueraient de gêner le bon fonctionnement de l’eau- business qui reste juteux pour les actionnaires de Véolia-Suez. Ces compères gèrent et ont géré cette délégation de service public d’ailleurs contestée auprès du Tribunal Administratif par 4 élus de la Métropole.

Par les temps qui courent, l’eau de la Garonne n’est vraiment pas transparente.

[1cf couverture du TIM
(Toute l’Information de la Métropole hiver 2018, gestion de l’eau « En 2020 le prix le plus bas de France »). Juste avant les élections ??

[2David Saint-Sernin ,Actu Toulouse le 21/02/2021

[3David Saint –Sernin, Actu Toulouse le 3 mars 2021

[4FR3 le 24/03/2021

[5La Dépêche du Midi du 29/03/2021


Publié le mardi 1er juin 2021.