Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Démographie

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 21 décembre 2022 : pas de réunion mensuelle


Derniers articles


LGV Bordeaux Toulouse


Tour Occitanie : Communiqué suite à l’arrêt du Conseil d’État du 27 décembre 2022


AUTOROUTE CASTRES-TOULOUSE, obtenons le refus de l’autorisation environnementale


Autoroute CASTRES-TOULOUSE (A69) : un semblant d’enquête publique ?


Référé des Amis de la Terre Midi Pyrénées contre l’autorisation environnementale pour la 3ème ligne de métro à Toulouse : rejeté !


Fin du débat public Incinérateur du Mirail ! Décoset et la Métropole doivent revoir leur copie



Plan de Protection de l’Atmosphère : Avis concernant les « Pistes d’action sur le thème de la mobilité »




Dans le cadre de la concertation préalable du public pour la révision du plan de protection de l’atmosphère de l’agglomération toulousaine, nous avons déposé l’avis suivant :

Réduire la pollution due aux transports (source majeure et reconnue d’émissions de NO2) implique de réduire drastiquement le trafic routier, en particulier celui des voitures particulières, et donc :

1) De développer considérablement les transports en commun (TC)

Ceci n’est évoqué que dans le seul axe « Renforcer l’offre de TC et faciliter l’intermodalité » action N°2 Renforcer significativement l’offre TC (train, bus) aux habitants de la périphérie de l’agglomération toulousaine.

Mais rien de concret n’a été réellement proposé à part un état des lieux à venir (alors que le constat est connu), une enquête sur les déplacements des ménages prévue par Tisseo en 2023-24 ….
L’idée d’un projet de RER, seule véritable alternative pour les habitants de la périphérie, évoqué à plusieurs reprises lors de l’atelier, n’a même pas été repris et discuté, alors que l’association « Rallumons l’étoile » le propose depuis plusieurs années, avec 13 communes de l’agglomération engagées.

2) De ne pas encourager le trafic routier

Or comme souligné fin juin au copil PPA, les projets routiers de Toulouse-Métropole « Jonction Est » et « BUSCM » (Boulevard Urbain du Canal St Martory) vont inévitablement, en facilitant la circulation et selon un phénomène bien connu, aboutir à une augmentation du trafic !
Il est donc pour le moins ambivalent de porter ces projets tout en prétendant œuvrer pour la réduction de la pollution atmosphérique….

3) Par ailleurs en ce qui concerne le transport aérien

Se limiter à la réduction des émissions au sol et liées au bâti est dérisoire…si on ne s’attaque pas au trafic aérien et à sa déréglementation.

Nous n’avons apporté des commentaires que sur les transports. Mais dans tous les domaines et il serait important avant toute prise de décision, avant toute mise en œuvre de vieux projets, et compte tenu de ce que nous savons aujourd’hui de pouvoir en mesurer les effets sur le climat et le vivant. Nos pays dits "riches" mettent déjà en danger les pays du Sud, nous ne pouvons continuer sans porter la responsabilité de nos actes. Artificialisation, déni de démocratie, projets incohérents, il est grand temps d’arrêter le greenwashing et de passer aux vraies alternatives écologiques et soutenables pour toutes et tous. Toutes ces réunions sont intéressantes mais peu efficaces en terme de réactivité.


Publié le samedi 3 décembre 2022.