Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 28 Novembre 2018 : PPE, où va la France ?


Derniers articles


Barrages-réservoirs : l’escroquerie de l’institution Adour


L’eau pour la vie, pas pour les profits !


Autoroute Castres Verfeil : un cadeau aux lobbies et une arnaque pour le public !


La mobilité du futur, c’est le train de nuit !


TOUR OCCITANIE


Samedi 8 Décembre 2018 : Journée Mondiale du Climat



Pétition : PAS d’autoroute Castres - Toulouse




POUR PLUS D’ÉQUITÉ ET LE MAINTIEN D’UN RÉSEAU ROUTIER PUBLIC DE QUALITÉ : USAGERS DE LA ROUTE, VOUS ÊTES TOUS CONCERNÉS !

ALORS, DITES OUI A UNE ÉTUDE POUR LES ALTERNATIVES AU PROJET AUTOROUTIER CASTRES TOULOUSE.

Interpellez la Présidente de Région LRMP et demandez-lui de faire réaliser avant l’enquête publique fin 2016, des études sur les alternatives au projet autoroutier Castres Toulouse, études que les services de l’État ont toujours refusées de faire.

Lors de sa conférence de presse du 21 décembre 2015, Mme Carole DELGA, Présidente de la nouvelle Région LRMP, a défendu « la volonté de construire un nouveau rapport avec nos concitoyen-ne-s » en favorisant « … notamment la consultation préalable sur les grands dossiers … » avec « La mise en débat contradictoire d’alternatives aux grands projets d’aménagement du territoire basées sur des évaluations transparentes et indépendantes ».

Le bon sens, voire l’obligation morale vis-à-vis des usagers de la RN126 et des habitants du bassin Castres - Mazamet et des territoires traversés, veut que la solution « autoroute privée à péage » fasse l’objet d’une étude comparative à la « solution alternative publique » que constitue l’aménagement de l’existant parce que :

- l’intérêt économique de cette autoroute à péage est plus qu’incertain,
- l’impact sur l’environnement, le cadre de vie, l’agriculture, le trafic local, est avéré,
- plus de la moitié du financement se fait sur fonds publics (subvention d’équilibre et rétrocessions des déviations existantes),

Le « Nouveau contrat démocratique » de Mme Delga offre enfin la possibilité de réaliser des études via le service évaluation / prospective du conseil régional.

En signant cette pétition, vous manifestez votre volonté de construire vous aussi un nouveau rapport avec vos élus.

SIGNEZ ET PARTICIPEZ !


Publié le mercredi 18 mai 2016.