Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 27 Juin 2018 : soirée de Remue-Méninges "ENSEMBLE se Battre contre l’Effondrement Sociétal, Rassembler nos Actions pour Construire un Autre Monde"


Derniers articles


Samedi 25 et Dimanche 26 Août 2018 : Festival "Stop Mines - Coordination des luttes"


Samedi 23 Juin 2018 : Déambulation citoyenne " L’eau pour la vie, pas pour les profits ! "


Notre contribution à l’enquête publique sur le PLUi-H de Toulouse Métropole


Mercredi 23 Mai 2018 : Soirée d’information et débat "La tour des mensonges"


Samedi 19 Mai 2018 : On fait la fête à Monsanto & Co


Pétition : La France doit signer le Traité d’interdiction des armes nucléaires



Lundi 10 Octobre 2016 : Projection-débat "La supplication"




À 20H30 au cinéma American Cosmograph. Achat des places à partir du 01/10/16.

En partenariat avec Les Amis du Monde Diplomatique, Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées et le réseau Sortir du Nucléaire, projection du film "LA SUPPLICATION" en avant-première, suivie d’une rencontre avec le réalisateur Pol Cruchten.

« ... On nous a conseillé de travailler nos potagers avec des masques de coton et des gants de caoutchouc... Et un savant très gonflé est venu nous parler, au club du village. Il a prétendu qu’il fallait laver les bûches... A-t-on jamais entendu pareille chose ? »

Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature en 2015, a fait une plongée
dans la souffrance et le courage, la générosité et l’humanité des « gens
ordinaires » et nous a entraînés, dans son livre La Supplication, au plus
proche de ces personnes qui ont vécu et subi la catastrophe de Tchernobyl. Des vies, des amours, des familles qui ont vu leur quotidien anéanti par le plus improbable des désastres... détruit par cette chose quasiment invisible...
« Personne ne m’a raconté des choses semblables à celles que j’ai vécues »
diront certaines victimes. En reprenant de larges extraits du livre, en ne
filmant pas que rouille et débris, en faisant appel à des comédiens tout en
tournant sur les lieux du drame, en utilisant la voix off, le cinéaste donne
un sentiment de concret mais aussi d’intemporalité qui fait que la souf-
france d’hier et de là-bas peut être celle d’ici et d’aujourd’hui. Ce que dit le cinéaste Pol Crutchen à propos du livre est aussi vrai pour son film : « Il y a
dans La Supplication une matière qui touche en effet à l’universalité. Certes,
la catastrophe de Tchernobyl est le sujet principal mais le livre parle aus-
si de nos peurs, de nos rêves, de nos croyances, de la nature, de l’amour...
On touche à tous ces éléments qui définissent la condition humaine. »

Film d’après le livre de Svetlana Alexievitch (Ed Jean-Claude Lattes)


Publié le mardi 20 septembre 2016.