Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Démographie

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Samedi 11 Juin 2022 : Assemblées Générales Ordinaire et Extraordinaire


Derniers articles


Camp Climat 2022 : du jeudi 18 au dimanche 21 août


Tribune contre les Grands Projets Inutiles et Imposés (GPII)


Agglomération toulousaine, transports et pollution : “Alors… on va où aujourd’hui ?”


Samedi 2 et dimanche 3 juillet 2022 : Festival AgitaTerre


3ème ligne de métro à Toulouse : recours gracieux


Samedi 25 Juin 2022 : Manifestation Régionale contre les GPII



Projet 3ème ligne de métro et abattage d’arbres




Communiqué de presse par les Amis de la Terre Midi Pyrénées et Infos Action 3 ème Ligne

Les travaux de la 3e ligne de métro ne sont pas censés avoir démarré. Pourtant, partout fleurissent des engins en tous genres pour les travaux dits "préparatoires". La communication de la Mairie et de Tisséo le confirme, leurs actes aussi. Le 5 septembre, Toulouse Métropole a abattu 11 arbres sur le parking SNCF boulevard Marengo. D’autres sans doute sont déjà passés dans l’ombre et l’oubli.

Est-ce que pour une simple déviation de réseau, il est vraiment nécessaire d’abattre des arbres sans autorisation pour les alignements ? L’enquête publique annonçait l’abattage en octobre et surtout le déplacement de la faune (nids, hérissons) au préalable, pourquoi avoir précipité les choses ? Nous attendons la réponse de la Mairie de Toulouse à la question.

Ce fâcheux épisode illustre l’écart entre les engagements écrits par les collectivités (notamment dans les dossiers d’enquête publique et les arrêtés d’autorisation environnementale préfectorale) et les actes. Il est révélateur du désastre écologique produit par les futurs travaux qui doivent durer au moins jusqu’en 2028.
Outre l’artificialisation des sols de plus en plus dense, les gaz à effet de serre générés pendant les travaux (pour un gain recalculé après travaux), près de 2500 arbres seront coupés dans le cadre du chantier. “Planter 2 arbres pour 1 abattu”, ne compensera pas la perte de l’arbre mature. Ces petits arbres devront grandir pendant des décennies pour apporter le même bénéfice à la qualité de l’air, au climat, à la biodiversité. La sécheresse et la chaleur chronique vont fortement ralentir leur développement. Ils seront implantés de toute façon loin de la ville, comme sur le site de Montgiscard à 19km de Toulouse !

Les Amis de la Terre ont déposé un recours gracieux à la Préfecture contre son autorisation environnementale en date du 10 juin 2022. Aucune suite n’a été donnée par le Préfet à ce stade. La déclaration d’utilité publique, allant jusqu’à évoquer des raisons d’intérêt public majeur pour autoriser de détruire nos petites zones naturelles urbaines, la faune et la flore, la biodiversité, est- elle vraiment justifiée ? Nos élus politiques semblent le croire et restent campés sur la solution métro sans étudier d’alternative à cet ancien projet sans plus aucune cohérence avec l’urgence climatique !
Comme pour le projet de la CLB, dont les travaux doivent commencer très prochainement. Celui-ci va finalement détruire presque 2 hectares de zone naturelle pour implanter la base de travaux d’une ligne de métro de 2,7 Km et coûter bien plus cher budgétairement et écologiquement que des bus en site propre, des pistes cyclables et piétonnes continuent et sécurisées.

Le dérèglement climatique exprime l’urgence à prendre des décisions responsables pour des sociétés soutenables. Nous nous devons de l’exprimer pour tous ceux et celles qui sont démunis face à tant de dénis.


Publié le jeudi 15 septembre 2022.